Bien promener son chien, c’est lui offrir le moment le plus heureux et le plus utile de son quotidien, qui vient compenser de parfois bien longs moments d’attente. Mais bien promener son chien, c’est faire quoi exactement !

Bien promener son chien : le tour du pâté de maisons, vraiment ?

Le tour du pâté de maisons, bien solidement tenu en laisse, c’est-à-dire un déplacement à la vitesse du pas humain… Le droit de flairer deux ou trois coins de trottoir… le tout, deux ou trois fois par jour, les promenades quotidiennes de beaucoup de chiens, ça se résume à ça !

le tour du pâté de maison ?

Est-ce vraiment bien raisonnable ? Suffisant ?

Bien promener son chien : petites mises au point

Premier rappel : si la marche en laisse est rendue nécessaire, dans bien des circonstances citadines, pour des raisons de sécurité, faut-il le rappeler, elle n’a rien de naturel ! Principe de base : la situation normale, naturelle, pour le chien, c’est d’aller à sa guise, comme cela lui convient.

La promenade en laisse ne permet, en tout cas, rigoureusement aucune détente réelle pour le chien, si celui-ci n’est pas déjà quasi handicapé…

Bien promener son chien : en liberté !

Le souhaitable est que chaque chien ait à sa disposition, au moins une fois par jour, un espace libre pour qu’il puisse s’ébattre librement ! Taille de cet espace ? Proportionnelle bien sûr à celle de l’animal. Mais règle de base : suffisante pour permettre des galops endiablés (qui ne manqueront pas de se produire si le chien est en bonne santé !).

galop endiablé

De lui-même, le chien sent bien ce qui lui est nécessaire, et un chien mis en liberté commence souvent à courir furieusement, dans tous les sens, sans vraiment de logique à ces courses, avec pour seul motif apparent, le plaisir de courir.

Des chevaux et des chiens

Les chevaux qu’on met en liberté font cela aussi : on dit qu’ils « jettent leur gourme ». Ce que tout cavalier d’expérience permet à son cheval, le conducteur doit aussi l’offrir à son chien ! Il faut tout faire pour ne pas priver le chien de ce droit naturel à l’exercice salvateur.

Besoin de rencontres sociales

Un autre besoin naturel de l’animal est celui de rencontres sociales : les chiens sont comme nous autres humains, nous avons besoin de parler entre nous, les chiens ont besoin de bavardages réguliers entre chiens ! La promenade quotidienne devrait offrir ces occasions sociales.

Rencontre entre 2 chiens

Les bienfaits de certains parcs fermés

Dans certains endroits, il existe ainsi des parcs fermés, réservés aux chiens, où l’on peut lâcher ces derniers, les laisser s’ébattre à leur guise, et c’est une excellente solution.

Chiens s’ébattant à leur guise

Si de tels espaces n’existent pas dans votre environnement, voilà bien un sujet à porter en débat à votre municipalité : dans des villes comme Manhattan (New York), par exemple, de tels espaces pour chiens sont ainsi accessibles à pied depuis n’importe quel endroit de la ville…

Bien promener son chien : la promenade active

La promenade ne devrait pas être seulement passive : je laisse le chien faire ce qu’il veut. Elle est aussi de préférence : « active » !

Apprenez, par exemple, à votre chien, à vous ramener sa balle ou encore n’importe quel objet de votre choix ! Chercher une balle, c’est l’occasion de courir, mais aussi d’utiliser son flair…

Chien et sa balle

Un autre exercice – jeu (à condition de garder la mesure, bien sûr) est d’inviter le chien à sauter en direction d’un objet qu’on offre à son amusement.

Jouet à attraper

On peut aussi, très facilement, apprendre aux chiens à franchir des obstacles, ici un petit mur, là un banc ou un tronc d’arbre… La plupart des chiens adorent qu’on les sollicite comme cela.

Chien sautant par dessus un banc

Bien promener son chien : savoir varier les plaisirs !

Autre excellent exercice, si vous êtes deux : vous vous écartez peu à peu l’un de l’autre et vous invitez le chien à rejoindre tour à tour chacune des deux personnes ! On peut parfois compliquer l’affaire de la façon suivante : l’un des deux partenaires se débrouille pour se soustraire à la vue du chien…

À chaque couple (homme – chien) de faire preuve d’imagination…

Footing avec son chien

Oui aux promenades collectives

Je suis aussi un chaud partisan des promenades collectives, comme il s’en organise désormais autour des grandes villes : je crois avoir dit tout le bien que le pensais des promeneurs pour chien (article Les promeneurs de chiens !). Sous la conduite d’un spécialiste, un groupe de chiens gambade et s’amuse à qui mieux mieux, en présence parfois des propriétaires. Les chiens bavardent entre eux, les propriétaires font de même, et tout va ainsi pour le mieux dans le meilleur des mondes…

Bien promener son chien : tout dans notre livre !

Dans notre livre : « Éducation réciproque », auquel nous renvoyons volontiers notre lecteur, nous donnons de nombreux conseils au sujet de la « bonne » promenade. La deuxième moitié du livre, notamment, donne des exemples de très nombreux exercices amusants, tant pour le conducteur que pour le chien, avec les méthodes et les moyens d’apprentissage de ces exercices.

manuel éducation réciproque

Bien promener son chien : les fautes à éviter !

Un conseil important est d’éviter que le chien ne finisse par associer rappel et… fin de promenade, ce qu’il va ressentir comme une sorte de punition. Au contraire, il faut régulièrement rappeler pendant la promenade, et quand le chien revient, féliciter, caresser et… inviter à repartir de plus belle ! Le rappel n’est alors plus envisagé comme une « fin de partie », mais comme un élément de la promenade-jeu !

Une autre sottise est de ne pas anticiper le moment où l’on va lâcher le chien : à ce moment, il est certain que le contrôle va devenir difficile… Il faut avoir prévu un espace et le temps nécessaire pour que le chien puisse se défouler à sa guise ![1]

Conclusions

Ne pas confondre par conséquent la promenade hygiénique (besoins naturels), nécessaire bien sûr, mais totalement insuffisante, avec une « vraie » promenade !

La vraie promenade :

  • De préférence une par jour, au minimum deux fois par semaine,
  • adaptée à la réalité des possibilités physiques, mais aussi aux goûts spécifiques de l’animal,
  • Le temps nécessaire (entre trente et quarante-cinq minutes),
  • En liberté (y compris dans un espace clos, mais de taille suffisante, adaptée aux possibilités physiques de l’animal),
  • chaque fois que possible, en présence d’autres chiens,
  • avec participation active, entraînante et ludique du conducteur.

[1] Education réciproque, page 108, chapitre : « Les limites du rappel » et pages 111 et suivantes : « Comment organiser une promenade dynamique ! »


4 commentaires

Victor · 28 octobre 2019 à 19 h 11 min

Bonjour,
Merci pour vos articles que je consulte régulièrement. Je voudrai vous faire part de mon expérience. Ma jeune chienne Husky que j’adore démolissait mon jardin, tirait trop fort sur sa laisse et je ne trouvais pas de solution… J’ai acheté une formation vidéo pour l’éducation du chien et du chiot qui présente des tas de leçons pratiques. Cela a changé ma vie, j’ai maintenant Noushka bien en main, elle écoute et elle est en pleine forme ! C’est un vrai bonheur !
Pour info, je vous mets le lien de cette formation : http://bit.ly/formationeduquervotrechien J’espère qu’elle vous sera utile… Soyez très heureux avec votre chien !

    mgeorgel · 11 novembre 2019 à 23 h 10 min

    OK, Merci. Nous diffusons également une formation…

Partir en vacances avec votre chien ? Un plaisir partagé ? · 14 août 2019 à 17 h 30 min

[…] Partir en vacances avec son chien n’a réellement de sens que si c’est une occasion de partager le plus possible de loisirs. Promenades quotidiennes bien plus longues que les habituelles, découvertes partagées de nouveaux espaces, de nouvelles odeurs… (voir notre article « Bien promener son chien«  […]

Apprendre le rappel à son chien : un passage incontournable ! · 28 août 2019 à 13 h 49 min

[…] Nous avons décrit la bonne « promenade » avec son chien :Bien promener son chien !  […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils