Choisir un shampoing, une crème de rinçage pour son animal, pas si simple ! L’offre est si vaste ! On trouve de tout, même de la silicone ! Alors, la silicone dans les shampoings pour animaux, bien ou mal ? Et si la question était mal posée ? Le shampoing pour chien sans silicone est-il à recommander ?


Shampoings, crèmes et additifs naturels


On trouve de tout dans les shampoings comme dans les crèmes de rinçage, que ceux-ci soient réputés pour « humains » ou pour « animaux ».
Huile d’amande, de jojoba, d’argan, de vison, de noix de coco, de cade, d’aloe vera… il existe même des shampoings aux « œufs » ! Uniquement des produits naturels, donc ? Pas si sûr !


Naturels ? Vraiment ?


Vous conviendrez d’abord avec moi que ces produits « naturels » ont subi pour être utilisables diverses manipulations, la plus certaine étant de se voir assimilés des « conservateurs », indispensables certes à leur conservation, précisément, mais qu’on ne peut pas vraiment considérer comme « naturels » !


Lire la composition !


Maintenant, regardez bien, si vous la trouvez, la composition exacte de votre shampoing ou de votre crème : si vous y trouvez des mots barbares dont le nom se termine par – thicone, -thiconol, -siloxane ou -silane, ne cherchez plus, vous avez résolument quitté le domaine du naturel pour entrer de plain-pied dans celui de la chimie.
En effet, votre produit contient de la silicone !


La silicone, c’est quoi ?


La silicone, c’est quoi ? Pour faire simple, ce qui existe dans la nature, c’est le silicium. Qu’on retrouve dans le sable et certaines pierres. Et que les humains ont appris à utiliser de longue date, car figurez-vous que c’est avec le silicium qu’on produit la céramique, mais aussi le verre.
Les silicones ont été inventées, presque par hasard paraît-il, en 1938 ! À base bien sûr de silicium, elles ont permis de produire des huiles, des résines et des élastomères. C’est leur version huile qui s’est introduite progressivement dans les produits de coiffure, à partir des années 1980.


La silicone dans les produits capillaires, pourquoi ?


Pourquoi : parce qu’elles améliorent de manière spectaculaire la « glisse », la « brillance », et même le toucher de la coiffure comme de la fourrure.

Un poil brillant et lisse...
Un poil brillant et lisse…

Seulement voilà : cette amélioration est passagère, à court terme. À plus long terme, il semble bien que les produits à base de silicone étouffent le poil comme le cheveu.
C’est qu’en fait, avec ces produits, on agit sur l’apparence, mais pas sur la santé réelle du poil.


Élimination nécessaire, mais… pas si facile !


Des produits donc qu’il faut au minimum éliminer régulièrement et complètement, ce qui finalement n’est pas aussi simple qu’il y paraît. Comme nous l’expliquons dans « Je toilette mon chien moi-même » et « Le toilettage au bout des doigts », tous les shampoings, je dis bien tous, déposent à la longue des produits parasites indésirables qu’il vaut mieux éliminer.
Une solution simple est de… changer de produit, en espérant que le nouveau produit éliminera les parasites du précédent, et n’introduira les siens que plus tard.


Avantages et risques d’une vraie cure de détox, nécessaire si vous n’utilisez pas un shampoing pour animaux sans silicone !


Une méthode empirique, et donc peu rationnelle, j’en conviens. Plus rationnelle, l’utilisation de produits spéciaux, mais, problème, ils ne sont pas si faciles que cela à utiliser.
Je raconte dans le Toilettage au bout de doigts, la mauvaise surprise que j’ai eu, quand ayant baigné l’un de mes Bichons maltais, sujet d’exposition avec le poil « à terre (expression professionnelle pour dire que la robe recouvre nettement le sol) », j’ai retrouvé mon chien avec une toison raccourcie d’un bon centimètre, et donc n’atteignant plus le sol que tout juste… J’étais furieux !


Problème : la silicone n’est pas biodégradable !


L’élimination de la silicone, ce n’est donc pas gagné d’avance ! Avec un autre inconvénient, celui-là de taille : vous pourrez peut-être éliminer la silicone de la fourrure, mais pas de l’environnement ! Ces molécules obtenues de manière chimique se révélant pratiquement indestructibles !


Si maintenant on se posait la bonne question ?


Maintenant, je pose une question : pourquoi un poil manque-t-il de glissant et de brillant ?
Il ne peut y avoir que deux raisons à cela. La première, c’est qu’il est sale. La seconde, c’est qu’il est porteur de sels minéraux. La crasse et les sels minéraux ont en commun d’être hydrophiles et donc desséchants : ils « accrochent » la brosse ou le peigne, ils empêchent la réflection de la lumière et donnent un aspect triste et terne.

Bien entendu, la situation sera encore plus grave si le poil a été coupé ou pire, tondu, cela va de soit !


Les bons remèdes !


Pour enlever la crasse, le remède est facile, il suffit de laver.
Pour les sels minéraux, encore plus simple : il suffit de rincer ! Mais pas avec n’importe quelle eau : une eau complètement déminéralisée !
Lors d’un rinçage avec une eau déminéralisée, les sels retenus dans le poil sont comme happés par l’eau, plus rien sur le poil !


Conclusion : préférez les shampoings pour animaux sans silicone


Et donc plus rien pour accrocher le peigne ou empêcher la réflection des rayons lumineux. Le poil est lisse, soyeux, et brillant. Et comme nous n’y avons introduit aucune cochonnerie, « naturelle » ou chimique, complètement sain.
Sans silicone. Et d’ailleurs sans rien. Sauf un rinçage rigoureux à l’eau pure. Simple, non ?

Pour en savoir plus, voir Le toilettage au bout des doigts, Je toilette mon chien moi-même, Je toilette mon chat, pourquoi, comment !


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils